Vous êtes nombreux, vous les anciens lecteurs de PIF GADGET, à me parler des "ENIGMES DE TIM" avec beaucoup de nostalgie lors de séances de dédicaces ou de rencontres dans des festivals BD. Vous me dites alors souvent tout le plaisir que vous aviez chaque jeudi à tenter d'en résoudre l'énigme, avant d'aller parfois en désespoir de cause regarder la solution qui se trouvait imprimée à l'envers à la fin des jeux. Nos rencontres se terminent alors souvent de la même façon: vous repartez avec un petit dessin de TIM dans la poche...
...Car moi non plus, je n'ai pas oublié.

TIM 4.jpg (98710 octets)

Je collaborais au journal PIF GADGET dans lequel je dessinais des jeux, depuis 1979. En 1981, lorsque MOALLIC et CRESPI ont arrêté LUDO, Roger DAL, le patron des jeux, m'a demandé de poursuivre les énigmes avec un nouveau personnage. C'est lui qui a trouvé le nom de TIM. Avoir une BD paraissant chaque semaine dans PIF était pour moi un immense bonheur. Je côtoyais alors à la rédaction les plus grands dessinateurs de l'époque... et PIF GADGET avec son gadget tirait (en fonction du gadget) autour de 400 000ex. par semaine ! On croit rêver par rapport au tirages d'aujourd'hui !

La première énigme est parue sous le nom «MYSTERE TIM» en Avril 1982, dans PIF GADGET n°682 «PANIQUE AU CIRQUE».
Huit numéros plus tard dans le 690, Mystère Tim devient les énigmes de Tim. Avec toujours un titre qui rime.

TIM 2.jpg (51338 octets)

TIM paraît tout d'abord en noir et blanc et sur une page et après 1987 sur deux pages et en deux couleurs (noir et jaune en référence à la série noire) puis en quatre couleurs dans les derniers numéros, ainsi que dans les autres publications du groupe où il était repris. (HERCULE, SUPER HERCULE, PIFOU etc) Plusieurs numéros spéciaux lui ont été consacrés pendant cette période (SPECIAL TIM) avec des énigmes plus longues. TIM a continué à résoudre des énigmes jusqu'à la disparition de PIF.

TIM 5.jpg (116452 octets)

Plus de 350 énigmes ont ainsi été publiées. Durant ces années TIM, parfois le manque d'idées ou d'inspiration, voire peut-être de lassitude, on fait qu'il m'est arrivé de prendre une page déjà publiée et de la livrer à nouveau en en ayant changé le titre. Jamais les éditions VAILLANT ne s'en sont aperçues.
Mais les lecteurs,eux,si! Et ils ne manquaient jamais de me le faire savoir!

Jean-Pierre DIRICK
Mars 2003

Vous pouvez me retrouver sur www.dirick.com

une énigme deTim | le mot de Dirick | le site web | une superbe dédicace